La Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés (CNDHL) vient de célébrer la 69e Journée Internationale des Droits de l’Homme (JIDH) au Musée National à Yaoundé. C’était du 06 au 11 décembre 2017, sous le thème : « L’Education aux Droits de l’Homme comme vecteur des idéaux de paix, de sécurité et de développement durable ».
Cette célébration a été marquée par deux temps forts :

  • Premier temps fort. Il s’agissait d’une Foire Nationale de l’Emploi des Personnes Handicapées avec pour slogan « Agissons ensemble pour l’autonomie de la personne handicapée ». Cette foire a été réalisée en partenariat avec l’Association 2ACOA. Plusieurs organisations de défense des Droits de l’Homme, ont participé à cet événement. Le Musée National a pendant six jours été le site prisé de nombreux visiteurs, qui ont participé à des conférences, à la visite des stands et ont acquis des connaissances sur les Droits de l’Homme en général.
  • Deuxième temps fort. Il s’agissait de la cérémonie protocolaire marquant la célébration de la 69e Journée Internationale des Droits de l’Homme et de la clôture de la campagne des activités commémoratives des Droits de l’Homme. C’était le 11 décembre dernier dans la salle d’apparat du Musée National à Yaoundé. Y ont pris part plusieurs personnalités entre autres,  le Représentant du Directeur du Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale (CNUDHD-AC), M. Abdoulaye  TRAORE,  le colonel Didier BADJECK, Chef de la Division de la Communication au ministère de la Défense, le Pr André Marie Manga, Maitre de conférences, Expert en didactique et Sciences du langage, Enseignant à l’Ecole Normale Supérieure de Yaoundé, le Pr Mathias Eric OWONA NGUINI, Politologue,  et M.  NONETCHOUPO Gabriel, Chef de la Division de la Promotion et de la Protection des Droits de l’Homme à la CNDHL.

Il ressort de la conférence/débat qui a meublé cette journée, que le respect des Droits de l’Homme demeure un idéal à atteindre par l’ensemble des Etats du monde. Pour y arriver, les participants ont suggéré aux Etats  de passer d’abord par la réalisation des Objectifs de Développement Durable, afin de parvenir à la paix, à la sécurité, au développement et au respect des Droits de l’Homme.
Le Prix d’Excellence en Droits de l’Homme, initiative conjointe de la CNDHL et de l’association dénommée Cameroon Youths and Students Forum for Peace (CAMYOSFOP), a été décerné à cette occasion, à cinq lauréats ; des élèves qui ont reçu chacun, un certificat d’excellence en Droits de l’Homme et un trophée spécial.
Toutes ces activités ont été présidées par Mme KUMICHI Tilder NDICHIA, membre de la CNDHL et Présidente de la Sous-Commission des Questions Spéciales, Représentante du Président de la CNDHL, Dr Chemuta Divine BANDA, empêché.