Le Mardi, 13 Octobre 2016, la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés (CNDHL) a organisé une journée de consultation des organisations de la société civile (OSC) en vue de l’examen du 4e Rapport de l’Etat du Cameroun au Comité des Droits Economiques, Sociaux et Culturels (DESC) des Nations Unies. Le Comité DESC est le mécanisme chargé de vérifier que chaque Etat Partie au Pacte international des Nations Unies relatif aux DESC qui a été adopté le 16 décembre 1966 et ratifié par le Cameroun en 2002, s’acquitte de ses obligations en vertu du Pacte. Le Comité reçoit le rapport des pays qui ont ratifié ce Pacte tous les quatre ans.

Ainsi, cette journée de consultation visait à susciter la contribution des OSC à l’élaboration du 4e Rapport du Cameroun devant le Comité DESC. Il s’agit de continuer à entretenir le dialogue et la consultation entre le Gouvernement, les OSC et la CNDHL.

Placée sous l’égide du Vice-président, le Pr. James Mouangue Kobila, la CNDHL a soulignée que 80% des violations des droits de l’Homme sont liées aux DESC et concernent entre autres : l’accès à un logement décent, à des soins de santé, à l’énergie, le manque d’infrastructures de transport, etc.

Au regard des multiples activités de promotion et protection des droits de l’Homme organisées ces quatre dernières années sur l’étendue du territoire national  et compte tenu de la proximité permanente entre les OSC et toutes les couches de la population, cette journée de consultation est l’occasion idoine pour la CNDHL et les OSC de contribuer activement à l’enrichissement du 4e Rapport de l’Etat du Cameroun au Comité DESC des Nations Unies. A cet effet, le Vice-président de la CNDHL a exhorté les participants à apporter des contributions significatives et appropriées en vue de l’élaboration du rapport qui sera soumis par l’Etat du Cameroun au Comité des  Nations Unies relatif au DESC en décembre 2016.