Entre 2016 et 2017, le top management de la CNDHL a enrichi le parc automobile de l’Institution à travers l’achat de 29 véhicules, conformément aux dotations prévues par son budget d’investissement au titre de chacun des deux exercices budgétaires concernés. C’est un signe clair de l’importance croissante de la mobilité dans le travail quotidien de l’Institution nationale des droits de l’homme où l’investigation occupe une place importante aussi bien au niveau central que dans l’arrière-pays. L’acquisition de ce matériel roulant a été échelonnée ainsi qu’il suit :

  • En 2016, huit voitures achetées : un mini-bus, quatre pick-up, deux berlines et une station wagon.
  • En 2017, 11 voitures (soit cinq pick-up et six berlines) et 10 motos achetées.

Les véhicules ainsi acquis sont destinés non seulement au Siège mais aussi aux Antennes Régionales. La valeur ajoutée de ces véhicules contribuera, à coup, sûr, à l’efficacité de l’action de promotion et de protection des droits de l’homme, en vue de la consolidation de l’Etat de droit au Cameroun.