La Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés (CNDHL) tient ce jeudi 9 mai 2019, sa vingt-et-sixième session ordinaire, dans la salle des conférences de l’Institution au quartier hippodrome à Yaoundé.
Le projet d’ordre du jour présenté à cet effet prévoit :

  • la cérémonie protocolaire
  • l’examen et l’adoption  du rapport de la 25ème session ordinaire du 7 décembre 2018,
  • le suivi de la mise en œuvre des résolutions et recommandations de la 25ème session ordinaire du 7 décembre 2018;
  • l’adoption du rapport unique 2018 de la CNDHL ;
  • l’élection des présidents et rapporteurs des sous-commissions ;
  • l’examen et l’adoption  du compte administratif et du compte de gestion de l’exercice 2018 ;
  • la présentation et l’adoption de l’avant-projet du budget 2020 ;
  • l’élaboration des résolutions et recommandations ;
  • l’élaboration du  communiqué final ;
  • le discours de clôture du Président.

La cérémonie protocolaire très courue par les journalistes a été marquée par l’exécution de l’hymne national, le discours du Président et la minute de silence observée en la mémoire de l’agent comptable décédé.
Dans son propos liminaire, le Président de la CNDHL, Dr Chemuta Divine BANDA, a réaffirmé la disponibilité de la Commission à accompagner l’Etat dans ses efforts visant à mettre en place un système de décentralisation effective. Il a également appelé les parties antagonistes, dans le cadre des crises observées, à arrêter tout conflit afin d’ouvrir une brèche à un dialogue sur les causes profondes desdites crises dans les Régions susmentionnées.
En matière de protection des droits de l’homme, plusieurs actions ont été menées notamment des visites dans les lieux de privation de libertés aux fins de s’enquérir des conditions de détention et du respect du droit des détenus à un procès équitable.
La célébration du 70e anniversaire de la Journée Internationale des Droits de l’Homme a été l’un des évènements majeurs de la promotion des droits de l’homme. La CNDHL a par ailleurs participé à plusieurs autres activités de promotion organisées avec des partenaires nationaux et internationaux. Le lancement du Projet d’Amélioration des Conditions d’Exercices des Libertés Publiques (PACEL)  au Cameroun avec l’appui de l’Union Européenne en est une illustration.
Pour terminer, le Président de la CNDHL a relevé que la situation de l’état des lieux des droits de l’homme au Cameroun a drainé à la CNDHL plusieurs Délégations et personnalités reçues en audience.
La Cérémonie protocolaire s’est terminée par une photo de famille des membres et du Secrétaire Général de la Commission.