Dans le cadre de la campagne d’information de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés sur les mesures de prévention et de riposte contre le coronavirus, le Président de la CNDHL, Dr Chemuta Divine BANDA a reçu les 13 et 14 avril 2020 au siège de l’Institution à Yaoundé, plusieurs journalistes de la presse écrite et des chaînes de radio et télé pour des échanges.
Dans son propos introductif, le président de la CNDHL a salué le travail remarquable d’information, de sensibilisation et de prise en charge médicale que le Gouvernement accompli au quotidien à travers ses multiples organes. Il a rappelé que cette campagne d’information que la CNDHL vient de lancer vise à promouvoir davantage les mesures barrières de protection contre la covid19 et à accentuer la riposte contre cette pandémie dans notre pays.
Il s’est dit très préoccupé par le respect des droits de l’homme dans la lutte contre cette pandémie, notamment le droit à la santé des groupes dits vulnérables à savoir les personnes à faible revenu, les populations rurales, les malades, le personnes handicapés, les personnes du troisième âge et les détenus. Concernant ces derniers, le Président s’est particulièrement dit inquiet au sujet de l’insuffisance des mesures barrières au covid19 prises dans les établissements pénitenciers du Cameroun dont la population carcérale s’élève à plus de 30.000 détenus. Par ailleurs, le 13 avril 2020, des protestations ont été enregistrées à la Prison Centrale de Yaoundé à Nkondengui, où les détenus réclament des masques de protections et le matériel de base pour le lavage des mains. Aussi invite-t-il les pouvoirs publics à revoir les conditions de détention dans nos prisons et à renforcer le système de protection sanitaire des détenus en leur fournissant prioritairement des masques de protection et le matériel de base de désinfection et de lavage des mains.
Pour lutter efficacement contre la propagation du virus dans nos prisons, le processus de désengorgement initié doit se poursuivre, à cet effet, le Président de la CNDHL invite l’Etat à revoir la situation des détenus en fin de peine et des prévenus formellement identifiables et localisables.
Dr Chemuta Divine BANDA a terminé son propos en invitant les populations au strict respect des mesures prises par le Gouvernement et l’Organisation Mondiale de la Santé pour lutter efficacement contre le coronavirus qui continu de se propager au sein de la population camerounaise.
Au lendemain de ces échanges entre le Président de la CNDHL et les journalistes, le Président de la République a signé un décret qui va permettre de décongestionner partiellement les établissements pénitenciers dans un contexte marqué par la lutte contre le coronavirus.