OBSERVATION, INVESTIGATION ET ALERTE

Vous êtes ici

La protection et la promotion des droits de l’Homme est un devoir pour  tout Etat dont la démocratie est la forme de gouvernement. Le Cameroun n’est pas en marge de cette réalité et l’institution nationale des droits de l’homme qui en a la charge est, depuis la loi du 22 juillet 2004, la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés (CNDHL).
L’Unité d’Observations d’Investigations et d’Alertes (OIA), assure la protection des droits fondamentaux de l’Homme par le biais de l’auto saisine tel que prévu aux articles 3a des principes de Paris, et 5 de la loi de 2004. Dans le cadre  de ses activités, elle  identifie les cas d’allégations de violations  des droits de l’Homme chaque année et initie des correspondances à l’attention des autorités compétentes, pour diligence.
Les activités de l’Unité OIA, faisant chaque année l’objet du Rapport sur l’Etat des Droits de l’Homme au Cameroun, s’articulent autour de trois principaux axes à savoir :

  • les activités d’observation ;
  • les activités d’investigation ;
  • l’alerte et les autres activités.